Les intermittents restent vigilants

©2006 20 minutes

— 

Confrontés à un cordon de policiers, les intermittents du spectacle marseillais n'ont finalement pas manifesté hier. Ils se sont donné rendez-vous mardi à 10 heures à la Criée pour une assemblée générale. « Est-ce qu'il faut bloquer les carrefours, faire annuler les festivals pour se faire entendre ? », s'insurge Jean-Paul Leroy, de la CGT-Spectacles. Les intermittents attendent aussi que les parlementaires, parmi lesquels plusieurs élus des Bouches-du-Rhône, déposent une proposition de loi sur le statut des intermittents « comme ils s'y sont engagés ».

F. L.