Van Gogh revient à arles

mickaël penverne

— 

Le projet de la future Fondation imaginé par le cabinet d'architecte, Fluor.
Le projet de la future Fondation imaginé par le cabinet d'architecte, Fluor. — dr

Vincent Van Gogh enfin célébré comme il se doit. La Fondation Van Gogh, composée d'amoureux du peintre, va disposer d'un vaste lieu d'expositions et de résidences à Arles. Dès 2013, elle s'installera dans les murs de l'hôtel Léautaud de Donines, un bâtiment du XVe siècle qui fut le siège de la Banque de France. Les travaux d'aménagement viennent de démarrer. Le projet de réhabilitation a été imaginé et conçu par le cabinet d'architectes Fluor et devrait coûter environ 8 millions d'euros.

100 000 visiteurs
Reconnue d'utilité publique en 2010, la fondation Van Gogh veut créer dans ce nouvel espace un lieu dédié à l'artiste hollandais. Séjournant dans la ville entre 1888 et 1889, le peintre y réalisa près de 300 tableaux et dessins. Enchanté par la lumière du Sud, il y peignit surtout des paysages avec une vivacité de couleurs et une gaieté sans précédent dans sa carrière. Mais c'est aussi à Arles que se noua un drame qui le marqua à vie. Le 23 décembre 1888, à la suite d'une dispute violente avec Paul Gauguin, l'artiste est retrouvé dans son lit le lobe de l'oreille gauche tranché. Il en fera l'une de ses plus célèbres toiles : « Autoportrait à l'oreille bandée ». Dépourvue de toile du maître, la Fondation Van Gogh espère quand même pouvoir organiser, à moyen terme, une exposition temporaire de l'artiste. Pour y parvenir, elle compte développer sa collaboration avec le musée Van Gogh d'Amsterdam qui possède de nombreuses œuvres du peintre et organise « La route européenne Van Gogh « un projet annoncé pour 2012 destiné à faire découvrir les villes déterminantes dans l'œuvre du maître : Saint-Rémy-de-Provence, Auvers-sur-Oise, Arles… La Fondation espère attirer 100 000 visiteurs chaque année dans son nouveau bâtiment.