Menace sur les poubelles de la ville

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Les conducteurs de bennes marseillais se sont mis en grève hier pour dénoncer une gestion des carrières et des avancements qu'ils jugent « injustes ». Le préavis, reconductible, avait été déposé la semaine dernière après la diffusion de la liste des avancements en grade dans le service propreté, validé hier matin en commission paritaire. « Certains agents bien notés n'ont pas eu de promotion alors que d'autres, avec moins d'ancienneté, en ont bénéficié », assure Roger Aymard, secrétaire général de la FSU à la communauté urbaine. Selon le syndicat, 100 % des conducteurs de bennes ont suivi la grève hier pour réclamer « des règles claires ». De son côté, la mairie explique la grogne des chauffeurs par la nouvelle organisation du ramassage des ordures, « qui obligera les agents à un travail légèrement plus long ». « Rien à voir, la mairie n'a qu'à relire le préavis de grève », rétorque Roger Aymard. Une assemblée générale est prévue ce matin pour décider de la poursuite du mouvement.

S. H.