Nouveau soupçon sur le commissaire

©2006 20 minutes

— 

Le chef de la division des stupéfiants et du proxénétisme à la PJ de Marseille a été une nouvelle fois mis en examen la semaine dernière pour « violation du secret professionnel », a t-on appris hier de source judiciaire. Il est soupçonné d'avoir consulté le STIC (système de traitement des infractions constatées) pour sortir le casier judiciaire d'un homme à destination de personnes non autorisées. Une information judiciaire avait été ouverte le 28 mars.

C'est la deuxième mise en examen en une semaine d'Eric Burle pour le même motif, à la suite de son implication dans l'affaire des vedettes du Frioul. Le 23 mars, il avait été mis en examen, soupçonné d'avoir divulgué des informations sur l'enquête à destination des principaux incriminés. L'enquête sur des détournements de fonds opérés par plusieurs armateurs côtiers, desservant les îles du Frioul à Marseille et de Lerins à Cannes, s'était soldée par plusieurs mises en examen et mandats de dépôt. Actuellement en suspension administrative, Eric Burle a été placé sous contrôle judiciaire.