Frioul : le coup de jeûne d'une restauratrice

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Effervescence sur le Vieux-Port hier matin. Les commerçants frioulais se sont réunis devant la mairie pour réclamer plus de bateaux assurant la desserte de l'île et soutenir Gladys, patronne de la crêperie L'Esca'lle, qui a entamé une grève de la faim. Agée de 62 ans, elle habite l'île depuis 1985. « Ce n'est pas de la provocation, c'est de la tristesse, assure- t-elle. Tout ce qu'on demande, c'est des bateaux. » Nouvel espoir déçu : la demande de nomination d'un administrateur judiciaire pour le SACM, qui assurait jusqu'alors les traversées, n'a pas abouti. Selon Sandra Derderian, présidente de l'association If-Frioul, qui regroupe les commerçants des îles, le chiffre d'affaires moyen aurait baissé de « 60 à 90 % ». Dimanche, seuls 1500 touristes ont mis le pied sur l'île, contre 5 000 en temps normal. « Nous ferons tout notre possible pour que la situation s'améliore dans les meilleurs délais », a assuré hier Jean-Claude Gaudin, précisant que la municipalité « étudie des solutions pour transporter ponctuellement des visiteurs ».

Julien Giovanella