Bientôt des algues dans les moteurs

— 

HélioBiotec carbure aux micro-algues. La plate-forme de recherche en biotechnologies pour les bioénergies a été inaugurée hier à Cadarache. Objectif de ce centre de recherches qui réunit plus d'une trentaine de chercheurs, ingénieurs, techniciens, post-doctorants et thésards : développer du biocarburant à destination de la filière industrielle. « Nous travaillons sur une micro-algue verte d'eau douce que l'on peut trouver facilement, explique Claire Sahut, ingénieur-chercheur chez HélioBiotec. Facile à cultiver, nous en extrayons des lipides qui vont nous permettre d'obtenir du biocarburant. » Dotée d'un budget de 2,4 millions d'euros, fournis à 50 % par le Fonds européen de développement régional, la plate-forme espère pouvoir développer un produit viable économiquement d'ici à dix ans. « Nous avons trouvé la voie pour développer un biocarburant qui pourra fonctionner dans n'importe quelle voiture actuelle, détaille Claire Sahut. Il faut désormais faire la mise au point technologique. »J. C.