Prévention sida : vers un déblocage

©2006 20 minutes

— 

Un ruban rouge géant tenu par une soixantaine de personnes portant culotte ou caleçon par-dessus leurs vêtements. Les militants du Collectif du refus avaient choisi l'humour, hier matin, devant la préfecture de Marseille, pour protester contre la diminution du montant alloué par le ministère de la Santé aux associations de lutte contre le sida en Paca. « L'Etat nous déshabille, il ne nous reste plus rien. La prévention du VIH dans la région est menacée. Nous exigeons le million d'euros manquant dans l'enveloppe ministérielle », lance Eric Kerimel, directeur de l'association Habitat alternatif social. Le message semble avoir été entendu par la direction régionale des affaires sanitaires et sociales Paca (Drass). « Le montant global alloué au sida en 2006 est le même que l'année dernière, plus de 4,7 millions d'euros, estime le directeur, Jean Chappellet. Les 780 000 euros manquants — et non le million — devaient servir à d'autres actions de prévention contre le Sida, mais pas au travers des associations de la région, d'où leur incompréhension. C'était un problème administratif. » Le ministère devrait combler les crédits manquants. Le directeur régional de la Drass devait recevoir les associations hier après-midi.

Julien Giovanella

Le Collectif du refus regroupe 19 associations, parmi lesquelles Aides, Autres Regards, Sol en Si, Habitat alternatif social, Sida info service, et l'Armée du Salut.