Quatre ex-policiers jugés pour proxénétisme

©2006 20 minutes

— 

Un brigadier-chef de la police poursuivi pour proxénétisme, un commissaire accusé d'avoir fait l'entremetteur : le tribunal de Marseille a examiné hier les pratiques douteuses de sept prévenus, parmi lesquels quatre policiers, tous révoqués depuis. « J'ai franchi la ligne jaune », a reconnu le brigadier-chef, en évoquant son implication dans la gestion d'un club échangiste, l'Xtravagancia. La justice le poursuit pour avoir aidé à la prostitution de neuf femmes de 2003 à 2005. « Je ne suis pas un enfant de choeur, mais je n'ai pas du tout l'âme d'un proxénète », se défend-il. L'ex-commissaire de Carpentras, est également poursuivi pour proxénétisme pour avoir servi d'intermédiaire et aidé au financement du club. Evoquant un « délit d'amitié », l'ancien commissaire a nié : « Je ne suis pas un proxénète », mais il a reconnu avoir prêté de l'argent à son ami. Le procès doit se terminer aujourd'hui avec les réquisitions et les plaidoiries. Les prévenus risquent dix ans de prison.