Hôtel-Dieu tout confort avec vue sur la mer

©2006 20 minutes

— 

La mairie de Marseille veut finaliser avant le mois de juin le projet de transformation de l'hôtel-Dieu en hôtel grand luxe, a-t-on appris auprès de la municipalité. La Ville veut attirer une grande enseigne d'hôtel en centre-ville pour « fabriquer du tourisme ». « Nous avons reçu cinq propositions de très belles marques d'hôtel, avec des investissements allant de 30 à 60 millions d'euros, explique Jean-Louis Tourret, adjoint (UMP) aux finances. Nous allons en retenir deux ou trois et négocier avec elles. »

Selon les configurations retenues par les opérateurs, l'hôtel-Dieu représente une surface utile de 15 000 à 20 000 m2, soit à peu près 200 chambres. La mairie compte réaliser un parking souterrain devant l'hôtel, un endroit « où il y a un risque de trouver des vestiges archéologiques », reconnaît Jean-Louis Tourret. Un autre terrain constructible se trouve derrière l'hôtel, faisant la liaison avec le Panier. « Selon les projets, ce terrain ne fait pas forcément partie de l'hôtel, détaille Jean-Louis Tourret. Il est possible d'y faire un bâti de village pour imiter ce qui existe au Panier. »

Une fois l'opérateur choisi, celui-ci bénéficiera d'un bail emphytéotique. Puis il faudra obtenir l'accord de la direction régionale des affaires culturelles et de l'architecte des bâtiments de France avant de lancer les travaux, certaines parties de l'hôtel-Dieu étant classées. De son côté, la mairie attend que l'Assistance publique de Marseille mette fin à ses activités sur place pour en devenir définitivement propriétaire.

Frédéric Legrand

Les bâtiments actuels de l'hôtel-Dieu ont été construits au xviie siècle. Les derniers malades ont quitté l'hôpital en 1993 et depuis, les lieux accueillent notamment une école d'infirmières.