François Bernardini sur le retour

— 

François Bernardini.
François Bernardini. — TSCHAEN / SIPA

Exclu du Parti socialiste pour s'être présenté aux municipales de 2001 contre un candidat investi par le PS, françois Bernardini, maire d'Istres et vice-président du SAN (syndicat d'agglomération nouvelle) Ouest Provence, a annoncé hier avoir repris sa carte. « Il n'est pas adhérent, précise Pascale Boistard, la secrétaire nationale aux adhésions. François Bernardini doit obtenir un vote favorable de la section à laquelle il veut adhérer. « Pour l'instant, il n'a pas fait de démarche », explique-t-on à la fédération 13. Réélu en 2008 à la mairie d'Istres après avoir abandonné son mandant en 2002 à cause d'une condamnation à cinq ans d'inéligibilité pour abus de confiance, l'homme a fait une demande d'adhésion sur le site Internet du PS, invalidant ainsi la procédure. Cet espace est en fait réservé aux primoadhérents. Hier, il n'a pas souhaité réagir. Dans un communiqué, il explique sa démarche : « On ne pourra plus m'opposer que je ne fais pas partie de la majorité pour ne pas discuter avec moi .»
Hasard du calendrier ou non, cette volonté du vice-président du SAN Ouest Provence intervient au moment où la cour d'appel doit rendre un arrêt au sujet de Bernard Granié. Le président du SAN Ouest Provence a été condamné en première instance à un an de prison pour corruption. Demain, Jean-Noël Guérini est convoqué devant le juge en vue d'une éventuelle mise en examen pour « prise illégale d'intérêt, trafic d'influence et association de malfaiteurs ». François Bernardini lui avait cédé sa place au conseil général en 1998 à cause de premiers démêlés judiciaires.A. R.