Des orages sur l'éclair

amandine rancoule

— 

En 2010, l'éducation prioritaire concernait 101 522 élèves dans l'académie.
En 2010, l'éducation prioritaire concernait 101 522 élèves dans l'académie. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Cette année, 35 établissements de l'académie sont concernés par le réseau Eclair (écoles, collèges, lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite), dont 32 collèges. « Nous avons notamment basculé le dispositif expérimental Clair (collèges et lycée pour l'ambition et la réussite) mis en place l'année dernière dans 13 établissements, en Eclair, indique Jean-Paul de Gaudemar, le recteur. Cela a permis de mettre l'innovation pédagogique au cœur du dispositif ». Un avis critiqué par les syndicats et les parents d'élèves.

«Aucun moyen supplémentaire»
« On est clairement contre ce dispositif : il n'apporte aucun moyen supplémentaire, estime Julien Weisz, professeur de maths à Massenet (14e), un collège placé en Eclair et secrétaire académique adjoint du Snes. C'est un renoncement à l'ambition des élèves car le contenu des enseignements les amène soit en apprentissage soit en lycée professionnel ». Même son de cloche du côté des parents d'élèves. « Nous sommes très réservés, ces réseaux peuvent créer une école à deux vitesses, précise Marie Christine Contreras, présidente de la FCPE 13. De plus, on impose aux établissements d'en faire partie sans aucune consultation ».

chiffres

Sur les 27 réseaux Eclair du département, 26 sont situés à Marseille. Dans le privé, quatre établissements marseilais sont aussi en Eclair.