Réquisitions surprises

©2006 20 minutes

— 

« Le rôle social de l'OM à Marseille sera présent dans les réquisitions », avait lancé le procureur de Marseille, Jacques Beaume, à l'ouverture du procès.

Deux semaines plus tard, le représentant du ministère public, Marc Cimamonti, a requis de la prison ferme, jusqu'à deux ans, pour plusieurs prévenus et entre trois et quatre ans de prison avec sursis pour Robert Louis-Dreyfus.

La position du procureur de Marseille sur « le rôle social » de l'OM a été un argument récurrent dans les plaidoiries de défense, pour demander de minorer les peines. Parfois sans réelle conviction. Ainsi, Alain Molla, l'un des avocats de Rolland Courbis, n'a pas manqué de rappeler « l'indépendance » de Marc Cimamonti, vis- à-vis de sa hiérarchie.

Les principales réquisitions :

Rolland Courbis, ex-entraîneur : deux ans de prison ferme, cinq ans d'interdiction d'exercer le métier d'entraîneur en France et 375 000 euros d'amende.

Yves Marchand, ex-président délégué : deux ans avec sursis et 375 000 euros d'amende.

Jean-Michel Roussier, ex-président délégué : moins d'un an avec sursis.

Gilbert Sau, agent de joueur : deux ans de prison ferme, 375 000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction d'exercer le métier d'agent.

Licio d'Onofrio, agent de joueurs : deux ans dont un an ferme, 650 000 e d'amende et cinq ans d'interdiction d'exercer le métier d'agent. L. B.