Les joueurs, grands absents

©2006 20 minutes

— 

Sept ans d'enquête et toujours des zones d'ombre. L'affaire des transferts de l'OM commence en 1998 quand le commissaire aux comptes du club adresse une lettre au parquet sur des mouvements de fonds suspects lors de l'arrivée des joueurs Moses et Rojas. Une information judiciaire est ouverte en décembre 1999. La brigade financière va constituer un dossier de 22 000 pages et 19 pays seront sollicités pour des procédures d'entraide judiciaire. Malgré cela, le président Turbeaux, le procureur et les avocats ont déploré les zones d'ombre du dossier. Le juge d'instruction n'a entendu aucun des joueurs dont les transferts sont jugés, malgré des preuves de reversement sur des comptes off-shore, notamment pour Dugarry. Le juge n'a entendu ni perquisitionné chez Jean-René Angeloglou, homme-lige de RLD, ancien expert comptable de la holding propriétaire de l'OM. F. L.