CPE : blocages pacifiques, arrestations lors d'un sit-in

©2006 20 minutes

— 

Quelque 200 étudiants et lycéens, hostiles au CPE, ont bloqué hier matin pendant deux heures les voies de la gare Saint-Charles. Une dizaine de trains sont restés bloqués à Marseille, Aix, Avignon et Aubagne. La circulation d'une quarantaine de rames a été perturbée, selon la SNCF. Déployés sur les rails, les manifestants ont scandé les mains en l'air : « Etudiants, non violents ! » ou encore « Des bisous, des bisous ! », pour insister sur le caractère pacifique de leur action. Alors qu'ils quittaient d'eux-mêmes les voies, des gaz lacrymogènes ont été lancés. Auparavant, des barrages avaient été érigés sur les voies d'accès des autoroutes d'Aix et de Martigues, sans heurt. En revanche, une dizaine d'interpellations ont eu lieu dans l'après-midi, alors que des manifestants étaient rassemblés dans le calme place Castellane. « On en a chopé un ou deux qui nous emmerdaient depuis la semaine dernière », a lancé un CRS à son collègue. L. B.