Le ras-le-bol des chauffeurs

Maïram Guissé

— 

Certains bus ne circulaient pas hier.
Certains bus ne circulaient pas hier. — P.magnien / 20 minutes

Plus de sécurité. Les conducteurs de bus de la RTM (Régie des transports de Marseille) en ont ras-le-bol. Hier, aucun bus au départ du centre de la Rose (13e), soit 19, ne circulait. Les chauffeurs ont refusé de prendre le volant. Et pour cause : un de leur collègue s'est fait agresser, hier dans la matinée, rue Fabre, le terminus de la ligne 32. « Il a été frappé sauvagement et gratuitement. Il est en interruption de travail sept jours, c'est grave », s'emporte Alain Réquéna, secrétaire général FO, le syndicat majoritaire.

Présence policière
« Nous souhaitons une présence policière sur les sites de la RTM », insiste le syndicaliste. « La direction doit nous donner davantage de moyens pour assurer notre sécurité », souligne Patrick Ripoll secrétaire général de la CFDT.
« L'agression s'est déroulée sur la voie publique et non dans un bus ou un métro de la RTM, insiste-t-on à la direction. C'est donc un problème qui relève de la sécurité publique à Marseille. Concernant la RTM, nous avons tout de même énormément réformé et réorganisé tous les services de sécurité sur nos lignes », ajoute la direction. Le trafic des bus du centre de la Rose devrait reprendre aujourd'hui.