Mobilisés pour sauver leur école

— 

L'opération « sauver l'école du Vallon des Auffes (7e) » n'est pas près de s'arrêter. L'établissement scolaire, qui compte deux classes de maternelle, doit fermer ses portes, sur décision de la Ville. Hier, Patrick Mennucci, maire (PS) d'arrondissement du 1er et 7e, accompagné de l'avocat des parents d'élèves, s'est rendu au tribunal administratif, où un recours a été déposé mi-juin. « Je suis révolté par la fermeture de cette école », s'agace l'élu. Les enfants scolarisés dans l'école seront transférés dans le groupe scolaire de la Roseraie. « Mais il n'y a pas de places », assure Patrick Mennucci. « Nous voulons que la décision de fermeture soit suspendue », insiste Linda Herpin, parent déléguée. « Cette école ne peut pas rester ouverte pour si peu de monde », insiste Danièle Casanova, adjointe (UMP) à la Ville en charge de l'éducation. « Nous avons 47 enfants rattachés au Vallon des Auffes, c'est plus que l'an dernier », précise Linda Herpin. Le tribunal devrait se prononcer la semaine prochaine. « La décision ne changera rien », tranche Danièle Casanova.M. G.