Marseille

Peu de mineurs récidivistes

Pas assez de juges et d'assistants, mais la justice des mineurs fonctionne plutôt bien à Marseille.

Pas assez de juges et d'assistants, mais la justice des mineurs fonctionne plutôt bien à Marseille.

En matière pénale, plus de 80 % des affaires impliquant des mineurs donnent lieu à une décision de justice, « et ce malgré un manque criant d'effectifs » avec seulement huit juges pour enfants, rappelait en janvier Jacques Beaume, procureur de Marseille.

En 2005, 1 500 mineurs ont été déférés devant le juge des enfants après avoir commis des délits.

Plus de 80% de ces enfants ne récidivent pas.

« Quand on parle des multirécidivistes, on ne regarde que le noyau dur, souligne Michel Guyon, directeur départemental de la protection judiciaire de la jeunesse.

Globalement, le système fonctionne.

» A Marseille l'an dernier, les jugements pour mineurs ont été rendus en moyenne trois mois après les faits.

F. L.