La note s'annonce salée pour la communauté urbaine

©2006 20 minutes

— 

« Pas de commentaire sur la loi de finances... » La communauté urbaine de Marseille n'a pas souhaité répondre hier à l'annonce du maire de Fos-sur-Mer. Jusqu'à présent, la CUM a plutôt défendu le caractère nécessaire et non-polluant de son projet d'incinérateur, soulignant que « le taux d'émission de dioxine [...] équivaut à celui d'un barbecue en pleine campagne »...

Sur le plan financier, la communauté urbaine n'a pas fait de battage. Evere, filiale du groupe Urbaser- Vallorga, finance la construction du centre multi-filières de traitement des déchets, évaluée à 280 millions d'euros, dont 233,6 millions pour l'incinérateur et 46,4 millions pour le centre de tri et méthanisation. De son côté, la CUM devra payer l'exploitation à la tonne. Une tonne incinérée coûtera à la CUM 71 e, contre 45 e actuellement pour une tonne de déchets mise en décharge sur le site d'Entressen. S. H.