La Sécu fait bouger les quartiers

— 

Le centre du Canet (14e).
Le centre du Canet (14e). — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

La grogne monte dans les centres de la sécurité sociale des quartiers nord. D'ici 2013, huit centres de paiement sur 29 vont fermer leurs portes. « C'est dans les quartiers difficiles que nous avons besoin davantage de service public », soupire Serge Pinna, membre du collectif des employés de la sécurité sociale des quartiers nord. À l'instar de ses collègues, il souhaite le retrait de ce projet ainsi « qu'un maintien de tous les sites actuels ». « Nous voulons également que les effectifs soient renforcés », insiste-t-il.

Zones difficiles
De son côté, la direction assure que cette réorganisation est « nécessaire ». « Il y a une vingtaine d'années nous étions 3 500 agents contre 2 500 aujourd'hui, précise Carole Oralandini, directrice adjointe de la CPAM des Bouches-du-Rhône. Nous devons nous adapter pour assurer une continuité dans nos compétences et contribuer à une homogénéisation dans le traitement des dossiers des assurés. » « Ce projet ne permettra pas de répondre efficacement aux attentes et aux besoins de la population des zones difficiles », tranche le collectif. Les agents des quartiers nord ont envoyé une lettre ouverte aux élus. « Nous devons rencontrer Samia Ghali [maire des 15e et 16e] cette semaine », précise Serge Pinna. Une pétition pour défendre le service public circule depuis plusieurs semaines. « Nous resterons mobilisés », prévient Serge Pinna. Le bras de fer ne fait que commencer.M.G.