rassemblement des fralib

amandine rancoule

— 

Les salariés ont manifesté jeudi pour sauvegarder leurs emplois.
Les salariés ont manifesté jeudi pour sauvegarder leurs emplois. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Un pique-nique interprofessionnel est organisé aujourd'hui à Gémenos sur le site de l'usine Fralib, menacée de fermeture par le groupe Unilever. Le cabinet d'expertise Progexa, désigné par le comité d'entreprise, devrait rendre son rapport concernant le nouveau plan social proposé par la direction.

Nouvelle procédure
Début février, le juge des référés du tribunal de grande instance de Marseille avait ordonné la remise en état de la procédure à son début et interdit le licenciement des 182 salariés de l'usine. Le tribunal avait demandé à la direction de fournir des documents supplémentaires « utiles à apprécier la rentabilité de l'activité de la branche ». Lors de la première réunion, mi-mars, la direction avait fourni d'avantage de pièces au comité d'entreprise. « La première réunion de la nouvelle procédure d'information et de consultation a permis de détailler les raisons conduisant au projet de fermeture », a expliqué la direction. Selon elle, Unilever a « perdu 20 % de parts de marché depuis 2003 dans les zones approvisionnées par le site de Gémenos ». Un cabinet d'expert a déjà été mandaté pour chercher des possibilités de création, sur le territoire, des emplois supprimés à Fralib.

initiative

Les salariés demandent aux collectivités territoriales de prendre des engagements face à leur projet alternatif destiné à maintenir l'activité industrielle.