Attentat contre le Trésor public à Aix

© 20 minutes

— 

Un attentat contre la recette municipale des impôts d’Aix dans la nuit de samedi à dimanche a coûté la vie à son auteur présumé, alors qu’un de ses amis a été interpellé hier matin à l’aéroport de Marignane. L’artificier, Xavier, 25 ans, originaire d’Ajaccio, se préparait vers 2 h 40 à poser moins de 300 g d’un explosif brisant sur le rebord de la fenêtre du bâtiment des impôts, près de la gare d’Aix. Alertés par l’explosion, les services de police ont découvert sur place son cadavre déchiqueté. Serait probablement en raison d’un mauvais réglage du minuteur. Autour du préfet de police, Bernard Squarcini, une riposte rapide s’organise : plusieurs zones de repli comprenant notamment le port et l’aéroport Marseille Provence sont bouclées. C’est là que Dominique, 33 ans, enseignant en Corse, a été interpellé alors qu’il s’apprêtait à rejoindre l’île de Beauté. Il a été ensuite placé en garde à vue à Marseille. Bien qu’ils n’aient jamais été interpellés ni même condamnés pour actes en rapport avec la clandestinité, les deux hommes, qui revenaient d’un séjour au ski, étaient connus des services de police pour leurs relations avec les milieux nationalistes corses. Les services spécialisés ont aussitôt fait la relation avec une curieuse revendication, vendredi, du FLNC-22 octobre (lire encadré). Les policiers de la division nationale anti terroriste (DNAT) dirigés par le commissaire divisionnaire Frédéric Veaux ont été chargés de l’enquête. Un troisième suspect est actuellement recherché. Omar Charif

attentats Outre le tir manqué d’une roquette sur la préfecture de Bastia en octobre, le FLNC- 22 Octobre a revendiqué seize attentats, dont ceux contre deux bâtiments du Trésor public le 31 août et le 9 décembre 2005.