Le point de bascule atteint

— 

Il devrait fermer lundi prochain. Faute de subventions, le Point de bascule, lieu marseillais associatif et alternatif, va mettre la clé sous la porte. « On a fonctionné cinq ans sans subventions, mais aujourd'hui on a des arriérés de loyers et un déficit de 15 000 € », précise François Pecqueur, coordinateur des activités. La structure a déposé une demande de subventions à la région mais le dossier n'a pas été examiné, selon elle. Une demande a été aussi été effectuée au département. Elle devrait être examinée en juin.A.R.