Les ouvriers de l'Hôtel-Dieu en grève

— 

Le chantier de l'hôtel-Dieu est en pause. En grève depuis mardi dernier, les soixante salariés d'Eiffage construction en charge des travaux du futur cinq étoiles avec 90 autres intérimaires et sous traitants, demandent une augmentation des salaires dans le cadre des négociations annuelles et la reconnaissance de la pénibilité du travail. « La direction ne veut rien lâcher, explique Hadj Haddejeri, délégué syndical CGT à Eiffage et salarié de l'entreprise Après quatre jours de silence, elle nous a enfin proposé 2,5 % de la prime de rendement (139 €). c'est ridicule et nous voulons une base sur un taux horaire ». Hier matin, les salariés étaient assignés au tribunal de grande instance par leur direction. « Elle nous accuse d'avoir bloqué le chantier jeudi dernier et d'avoir entraîné les intérimaires : c'est faux. C'est une manière de mettre la pression et le stress », estime le délégué syndical. Le tribunal devrait rendre son jugement ce midi. Hier, la direction est restée injoignable.