La RTM, boulet selon la droite, victime selon la gauche

©2006 20 minutes

— 

La RTM plombe les comptes de la CUM, assurent les élus UMP-UDF

Le débat a fait rage hier sur l'impact financier réel de la régie

« En 2000, nous versions 70 millions d'euros de subvention d'équilibre à la RTM, tonne Jean-Claude Gaudin

L'an dernier, c'était 116 millions

En 2006, cela devrait être 135 millions ! » D'après la majorité, la RTM engloutit l'ensemble du versement transports payé par les entreprises, alors qu'il pourrait être utilisé pour créer de nouvelles lignes

Argument spécieux, selon la gauche : « La RTM serait trop coûteuse, mais à qui la faute ?, interroge François-Noël Bernardi (PS)

C'est vous qui depuis dix ans avez nommé les dirigeants de l'entreprise

» « Sur le réseau de Bordeaux, qui est géré par le privé Connex, le déficit atteint en 2005 23 e par habitant, contre 10 e par habitant pour la RTM », ajoute Patrick Magro (PC)

L'opposition dénonce également le manque de moyens alloué à la RTM, notamment en matière de parcours en site propre

Jean-Claude Gaudin reste campé sur ses positions : « Quoi que vous disiez, la RTM nous coûte cher

Et la grève n'a rien arrangé

» F

L