Des moutons clandestins

© 20 minutes

— 

Court sursis pour 300 moutons vivants trouvés hier dans un abattoir clandestin marseillais. Découvertes par la direction des services vétérinaires dans le quartier de Saint-Menet (11e), les bêtes étaient vraisemblablement destinées à être abattues pour l’Aïd-el-kébir, l’une des principales fêtes musulmanes, qui commence aujourd’hui. Craignant que ces moutons aient été pré-achetés par des particuliers désormais floués (le coût d’un mouton est estimé à 150 E), la préfecture avait hier consigné les bêtes dans un autre département, le temps d’essayer de les rediriger vers l’un des quinze abattoirs autorisés des Bouches-du-Rhône. Parmi ces sites, onze sont temporaires, mis en place le temps de l’Aïd. G. I.