Un TER utilisé pour des expulsions

— 

Une rame de train express régional (TER), au départ de Cannes, a été utilisée hier par la police nationale pour acheminer en Italie 39 personnes afghanes sans papiers, dont des mineurs, selon la CGT des cheminots. « Un contrôleur est venu nous alerter que sept agents de la police nationale avaient décidé d'utiliser la rame pour un convoi, explique Michael Albin, représentant CGT des cheminots. C'est inconcevable : nous faisons du transport public de voyageurs pas du transport ministériel de clandestins ». Selon lui, le conducteur a refusé d'aller jusqu'à la ville de Vintimille et se serait arrêté à Menton. « Ils n'avaient aucune autorisation de la SNCF et pas d'ordre de réquisition », indique de son côté la SNCF. Alerté, le conseiller régional, Gérard Piel (Front de gauche) a écrit une lettre, pour l'heure restée sans réponse, au préfet des Alpes Maritimes. « Utilise-t-on des TER comme des charters ? »,se demande-t-il, en précisant que le conseil régional n'a pas accordé « ce genre d'expédition ».A.R.