Etude sur l’incinérateur de Nice

© 20 minutes

— 

Une étude sanitaire sera bientôt lancée autour de l’incinérateur de Nice, alors qu’une association s’est récemment inquiétée de la présence d’un taux de dioxine proche du seuil européen autorisé dans des olives cueillies à proximité du site, a annoncé la communauté d’agglomération Nice-Côte d’Azur. « L’étude était prévue avant les analyses présentées par cette association. Elles seront intégrées dans notre démarche », a indiqué Antoine Véran, chargé du traitement des déchets à la communauté d’agglomération. L’étude portera sur un périmètre de 15 km autour de l’incinérateur et durera jusqu’à l’été. L’incinérateur a bénéficié d’un investissement de 30 millions d’euros pour se mettre aux normes européennes.