TER Nice-Lyon, décentralisation: Michel Vauzelle matraque l’Etat

© 20 minutes

— 

Une fonction de « tribun », « pour aller dire à Paris ce qui ne va pas en province ». Michel Vauzelle, président (PS) de la région Paca, a présenté hier son bilan et ses objectifs pour 2006 lors de ses voeux à la presse. Le président de région a déploré « la guerre de communication » sur l’affaire du TER Nice-Lyon. Le conseil régional avait financé des billets à prix réduits sur ce train. « La sécurité des personnes est de la responsabilité de la police nationale, a martelé Michel Vauzelle. Les policiers sont descendus à Saint-Raphaël, laissant le massacre continuer dans ce train de la terreur. » Le président de région a une nouvelle fois dénoncé l’Etat « qui se repose sur les régions parce qu’il n’a plus d’argent ». Pour faire face aux nouvelles compétences issues de la décentralisation, Michel Vauzelle a annoncé que « la fiscalité sera en hausse pour la région, mais ça ne représentera que le prix d’une baguette ou d’un timbre par habitant et par an ». F. L.