SNCM : Veolia met le cap sur l’équilibre

© 20 minutes

— 

Les syndicats de la SNCM sont sortis plutôt optimistes de leur première rencontre officielle avec Veolia Transport, qui va devenir en février l’opérateur industriel de la compagnie maritime. Veolia, qui détiendra 28 % du capital de la SNCM, veut faire revenir la compagnie à l’équilibre dès 2009. Pour y parvenir, le groupe veut développer les lignes vers le Maghreb. « L’objectif, c’est que la Méditerranée occidentale soit le terrain de jeu de la SNCM », estimait Maurice Perrin (CFE-CGC), avant la réunion avec Veolia. Le groupe envisagerait aussi, selon la CGT, d’ouvrir des lignes vers la Libye ou le Moyen-Orient. Le service public de desserte de la Corse, qui va faire l’objet d’un appel d’offres en février, pèsera lourd, lui aussi, dans l’équation. Mais les syndicats se disent confiants au vu des engagements pris par l’Etat et des orientations sur les transports votées par la Collectivité territoriale de Corse. Quant aux « ajustements d’effectifs » annoncés lors de la grève, Gérard Couturier, délégué de Veolia en Paca, a déclaré « qu’il n’y a pas de plan social aujourd’hui, et je pense qu’il n’y en aura pas ». « S’il y a des départs, ils se feraient uniquement sur la base du volontariat », assure-t-il, sans toutefois citer de chiffres. Au sortir de la grève, Veolia estimait que les suppressions d’effectifs pourraient atteindre un maximum de 400 équivalents temps-plein parmi les 2 400 salariés de la SNCM. Au sortir de la réunion, Jean-Paul Israël (CGT), estimait que « Veolia présente une politique volontariste » pour la SNCM. F. Legrand

intéressement D’après Le Figaro, les salariés de la SNCM pourraient recevoir 1 000 e de plus par an dans le cadre d’un plan d’intéressement. Les salariés devraient détenir 9 % du capital de la compagnie.