Mariage contrarié entre l'Etoile et le Garlaban

©2006 20 minutes

— 

Plus de six cents personnes ont manifesté samedi devant la préfecture à Marseille pour réclamer le regroupement des communes des pays de l'Etoile-Merlançon et d'Aubagne

Le préfet avait refusé en décembre ce rapprochement entre les six communes de la communauté Garlaban-Huveaune-Sainte-Beaume (GHB) et les sept de la communauté Etoile-Merlançon

Coincées entre les deux grandes agglomérations d'Aix et de Marseille, GHB et l'Etoile pourraient ensemble dépasser le seuil des 100 000 habitants et recevoir de l'Etat une dotation de fonctionnement plus importante

Pour le moment, l'Etat refuse ce rapprochement, notamment parce que la nouvelle entité n'aurait pas de continuité territoriale avec Gémenos et Cuges-les-Pins

Mais pour les élus qui manifestaient samedi, la raison est politique : la communauté urbaine de Marseille (CUM) et son président Jean-Claude Gaudin, vice-président de l'UMP, souhaiteraient absorber GHB pour trouver de nouvelles ressources fiscales

Sans parler d'objectifs financiers, le maire de Marseille l'a reconnu lors de ses voeux à la presse : « Plutôt que de rapprocher la CUM et le pays d'Aix, ma volonté serait plutôt d'aller vers la vallée de l'Huveaune et vers GHB»

 Frédéric Legrand

politique Les communes de GHB et de l'Etoile-Merlançon sont majoritairement gérées par la gauche, PC en tête, alors que la CUM est dirigée par une majorité de droite (UMP-UDF).