Transports et thune au menu de la CUM

©2006 20 minutes

— 

Les élus des dix-huit communes de Marseille-Provence Métropole (MPM-CUM) se réunissent ce matin pour examiner une vingtaine de dossiers

n Budget Une nouvelle fois, la situation financière de la CUM est « délicate »

La majorité UMP-UDF veut continuer à investir en plus du chantier du métro-tramway : plus de 100 millions d'euros d'investissement prévus sur les communes pour 2006

Problème : les recettes augmentent peu, notamment la taxe professionnelle (30 % des recettes de la CUM), que le gouvernement a décidé de plafonner partiellement

La majorité devrait voter le principe d'une hausse de la taxe professionnelle

Selon l'opposition, cette hausse pourrait atteindre 15 à 20 %

n Plan de déplacements urbains De 2006 à 2011, la CUM veut améliorer les transports en commun pour en faire « une alternative crédible à la voiture » en « réorientant les investissements »

Le plan de déplacements urbains pose comme préalable une coordination politique entre les différentes collectivités : département, pays d'Aix, pays d'Aubagne, agglomération Ouest-Provence et CUM

Il fixe de grands chantiers : mettre en place une tarification commune, organiser les transports autour des TER, limiter le stationnement en surface au profit des parkings souterrains

n RTM A cause, notamment, de la grève de l'automne dernier, la subvention d'équilibre allouée à la RTM devrait atteindre 135 millions d'euros contre 108 millions en 2005

Comme le prévoyait l'accord de fin de conflit, la CUM et la RTM devraient commencer cette année la négociation d'un contrat fixant les droits et les devoirs de chaque partie

F L
La CUM refuse de confirmer mais, selon nos sources, l'alliance RTM-Connex serait bien seule en lice, après ouverture des plis, pour la gestion du tram. Le lièvre avait été levé en octobre par Marseille l'Hebdo.