Alain Belviso mis en examen

— 

Alain Belviso.
Alain Belviso. — P. MAGNIEN / 20 MINUTES

C'est le premier élu mis en examen dans l'affaire Alexandre Guérini. Le président (PC) de la communauté d'agglomération d'Aubagne et de l'Étoile a été mis en examen vendredi pour « détournement de fonds publics » dans le cadre d'une enquête sur des marchés publics présumés frauduleux. Alain Belviso a été libéré sous contrôle judiciaire, malgré la demande du parquet qui réclamait un mandat de dépôt.
Deux hauts fonctionnaires de la communauté d'agglomération et de la mairie d'Aubagne ont pour leur part été entendus sous le statut de témoin assisté par le juge, qui ne les a pas mis en examen. Les enquêteurs suspectent l'existence d'un système de surfacturation et de trafic d'influences dans l'attribution de certains marchés publics. Ils s'intéressent particulièrement à la décharge Mentaure de La Ciotat, où sont entreposés les déchets de l'agglomération d'Aubagne.