Aix se met au courant

laurent berneron

— 

Alors que la voiture reste le moyen de transport privilégié des Provençaux, la communauté du pays d'Aix (CPA) veut subventionner dès l'an prochain l'achat de véhicules électriques.

Trente bornes pour recharger
« Certains jours d'été, nous avons des concentrations d'ozone qui pulvérisent les records d'Europe », reconnaît Jean-Pierre Saez, vice-président de la CPA en charge de l'environnement. En cause, l'ensoleillement, la proximité des industries de l'Étang de Berre et de Gardanne, mais aussi et surtout l'automobile. « Sur notre territoire, le taux d'équipement est 2,7 voitures par foyer », souligne l'élu. Face à ce constat, la CPA subventionnera dès 2011 les cent premières voitures électriques achetées par des Aixois. Qui dit véhicule électrique, dit nécessité d'une borne pour recharger. La CPA envisage d'en installer trente (avec le concours d'un financement d'Etat qui reste à préciser) au cours du premier semestre 2011. La toute première a été mise en service vendredi dernier, devant la mairie de Venelles. « Nous comptons en installer trois à quatre dans chaque parking d'Aix », avance l'élu. Pour les propriétaires de véhicules électriques ayant bénéficié d'une subvention, le parking sera gratuit pendant une phase test d'un ou deux ans. L'idée est aussi d'installer dans ces voitures des puces de géolocalisation, pour mieux connaître les habitudes de déplacement. Car l'argument qui pèse contre l'électrique est le manque d'autonomie. « 90 % des gens font moins de 30 km par jour, note Jean-Pierre Saez. Alors on n'a pas besoin d'autonomie, s'il s'agit de la seconde voiture du foyer. »

Le chèque du pays d'Aix devrait atteindre 1 000 € pour les cent premiers acheteurs de 2011. La subvention s'ajoutea aux 5 000 euros de bonus offerts par l'Agence de maîtrise de l'énergie pour l'achat d'un véhicule électrique.