Les facteurs du deuxième, en grève depuis plus de deux mois

A. R.

— 

Près de cinquante facteurs sont en grève .
Près de cinquante facteurs sont en grève . — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Ils entament leur 75e jour de grève. Chaque matin, en assemblée générale, les facteurs du 2e arrondissement reconduisent le mouvement. En cause, « le recours à l'intérim ». « Derrière cette mesure, on craint un projet de réorganisation voulue par la direction », explique Jean-Luc Botella, secrétaire général CGT des activités postales pour le département. Faux, assure la direction. « Sur toute la France, la Poste a recours à 1 % d'intérimaires, explique Philippe Morelli, porte-parole de la direction. Nous défendons un modèle social qui est l'inverse de la précarité ».

« Un million de plis » en attente
Après deux mois de conflit, « environ un million de plis sont en attente » dans le 2e arrondissement, affirment les salariés. « Nous assurons la continuité du service public grâce à des renforts, rétorque la direction. Pour respecter le droit de grève, le courrier est distribué deux à trois fois par semaine, au lieu de six jours sur sept ». Une solidarité financière s'est mise en place entre les différents bureaux de poste de Marseille et de France. L'équipe gréviste du 2e arrondissement, non rémunérée depuis le début de la grève, a récolté 35 000 €. « Si le conflit perdure l'ensemble des facteurs de la ville pourrait rejoindre le conflit », prévient Jean-Luc Botella. Pour l'heure, les négociations avec la direction n'ont pas abouti.