« Notre région compte 9 % d'illettrés »

recueilli par Amandine rancoule

— 

La chargée de mission de lutte contre l'illettrisme, Guylaine Costantino, en poste depuis 2004 dans la région, a participé aux assises académiques hier.
La chargée de mission de lutte contre l'illettrisme, Guylaine Costantino, en poste depuis 2004 dans la région, a participé aux assises académiques hier. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Les assises académiques de lutte contre l'illettrisme se sont tenues hier à Marseille. Guylaine Costantino, chargée de mission régionale pour l'agence de lutte contre l'illettrisme analyse la situation en Paca.

Comment se situe la région

face à l'illettrisme ?
Comme au niveau national, 9 % de la population régionale est illettrée : 215 000 personnes*, scolarisées en France au moins cinq ans, ne parviennent pas à lire, écrire ou comprendre un texte. Environ 15 % d'entre elles sont des chômeurs, soit 35 000 personnes. Parmi celles qui travaillent, 149 000 personnes sont en difficulté préoccupante face à l'écrit, souvent dans des professions les moins qualifiés.
Quelle tranche d'âge de la population est la plus touchée ?
Contrairement aux idées reçues, la moitié des personnes en situation d'illettrisme a plus de 50 ans. Dans la région, 5,5 % des jeunes sont en difficulté importante face à l'écrit, contre 4,9 % en France. On constate une corrélation avec l'échec scolaire et la CSP des parents.
En quoi consiste le plan régional ?
Sur 2011-2013, nous allons travailler sur la prévention et privilégier la dimension familiale en menant des actions vers les parents en situation d'illettrisme. Ils pourront ainsi être plus autonomes et suivre la scolarité de leurs enfants. Un focus sur les jeunes de 16 à 25 ans en grande difficulté va aussi être mis en œuvre, ainsi qu'un travail sur les demandeurs d'emploi. Nous allons aussi continuer la collaboration avec les entreprises car aujourd'hui, même les personnes les moins qualifiés ont besoin de savoir écrire et lire.