alexandre guérini veut sa remise en liberté

— 

Ecroué depuis le 1er décembre à la maison d'arrêt de Luynes dans le cadre de l'enquête sur des marchés publics présumés frauduleux, Alexandre Guérini devrait être fixé sur sa demande de remise en liberté aujourd'hui. Lors de l'audience à huis clos, mercredi dernier, l'avocat général a demandé le maintien en détention du frère de Jean-Noël Guérini, sénateur PS et président du conseil général des Bouches-du-Rhône.
Mis en examen pour « détournement de fonds publics, recel et blanchiment, abus de biens sociaux, trafic d'influence, corruption active et détention d'un chargeur d'un pistolet Glock », Alexandre Guérini est soupçonné d'avoir joué un rôle majeur dans la mise en place d'un système occulte de surfacturation et de trafic d'influence dans l'attribution de certains marchés publics de la région.