Alexandre Guérini écroué,la droite lance les hostilités

— 

Alexandre Guérini a été écroué mercredi dans la nuit à la maison d'arrêt de Luynes. Il a été mis examen par le juge Duchaine pour « détournement de fonds publics, recel et blanchiment, abus de biens sociaux, trafic d'influence, corruption active et détention d'un chargeur de pistolet Glock ». L'un de ses proches, Philippe Rapezzi, a été écroué à la maison d'arrêt des Baumettes. Il est poursuivi pour « abus de biens sociaux, détournement de fonds publics et recel ». Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir joué un rôle majeur dans la mise en place d'un système de surfacturation et de trafic d'influence dans l'attribution de marché de traitements des déchets. Le sénateur UMP Bruno Gilles a appelé hier sur France 3 à opérer « une opération mains propres » à Marseille. « Les affaires ne touchent que les collectivités de gauche », a-t-il dit. Eugène Caselli, président PS de MPM, a porté plainte hier, « au cas où MPM aurait subi un préjudice ». « Alexandre Guérini était très présent au sein de l'institution. Il se permettait de donner des directives. Dès que je l'ai su, j'ai demandé aux fontionnaires de couper les relations avec lui », a-t-il déclaré à La Provence.