Raffineries en ordre dispersé

— 

Les navires en rade de Marseille.
Les navires en rade de Marseille. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Après Esso à Fos lundi, les salariés de la raffinerie Inéos à Lavéra ont repris le travail hier. De leur côté, les personnels de Total à La Mède ont reconduit la grève. Chez Lyondellbasell, la situation n'était pas connue hier soir. La raffinerie Esso n'a pas cessé de fonctionner depuis le début du mouvement, a-t-on appris hier, grâce au pétrole brut de la réserve stratégique de la Sagess, à Manosque. « Le matériel de la raffinerie, qui arrive en fin de vie, est dangereux à arrêter et redémarrer, confiait Rémi Armandi, délégué CGT chez Esso. Donc les unités n'ont jamais été arrêtées, mais ça marchait au minimum car on ne pouvait pas trop fabriquer. » Le redémarrage des raffineries, un processus long, est toujours entravé par la grève des agents du terminal pétrolier de Fos qui a été reconduite. Quatre-vingts navires, dont 40 pétroliers de brut et 20 de pétrole raffiné, étaient toujours en attente hier dans les rades de Fos et de Marseille.L.B