Un ex-nationaliste corse tué par balles en pleine rue

— 

L'ancien militant nationaliste corse, Antoine Nivaggioni, a été tué hier matin à Ajaccio. Cinq mois après une première tentative d'assassinat, l'ex-nationaliste du Mouvement pour l'audéterminantion a été atteint de plusieurs balles en pleine rue. Selon le coordinateur des services de sécurité intérieure en Corse, Gilles Leclair, des douilles de plusieurs calibres provenant « d'armes de guerre » ont été retrouvées sur place.
Une voiture calcinée a été découverte peu après les faits dans le parking souterrain d'un immeuble, à 300 mètres du site de l'homicide. « C'est le schéma classique du mode opéré pour les règlements de compte », a observé Gilles Leclair. Hier, les enquêteurs du SRPJ d'Ajaccio procédaient à des perquisitions au domicile et au bureau de la victime. Proche d'Orsoni, Antoine Nivaggioni, fondateur de la Société méditerranéenne de sécurité, avait été mis en examen en janvier 2009, après 14 mois de cavale, notamment pour escroquerie et abus de biens sociaux.