grèves et manifestations se généralisent

laurent berneron

— 

Manifestation hier soir, aux Réformés, des secteurs de l'éducation et de la jeunesse.
Manifestation hier soir, aux Réformés, des secteurs de l'éducation et de la jeunesse. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

La mobilisation déborde maintenant largement le cadre des manifestations hebdomadaires. Plusieurs secteurs d'activités vont multiplier aujourd'hui les rendez-vous d'opposition à la réforme des retraites, en attendant la prochaine manifestation unitaire de demain.

Appels
Le syndicat FO, majoritaire à la ville de Marseille et à MPM appelle à « la grève totale à compter d'aujourd'hui ». Le syndicat organise un rassemblement à 10 h 30 sur le Vieux-Port. Juste à côté, place du général de Gaulle, une intersyndicale CGT/FSU/Unsa/CFDT/CFTC appelle à manifester à 11 heures depuis le Medef en direction de la mairie. L'arrêt du travail chez les éboueurs devrait se poursuivre dans les arrondissements gérés par le public. Dans la petite enfance, 145 cantines marseillaises seront fermées ainsi qu'un tiers des crèches. À Aix, la moitié des cantines seront fermées. Dans les transports, la régie des transports marseillais assurait hier soir « qu'aucune perturbation n'est prévue » aujourd'hui. À la SNCF, le trafic sera en revanche très réduit. Un TGV sur trois est annoncé entre Paris et Marseille, un Teoz sur 4 et aucune circulation sur les trains de nuit. Sur le réseau TER, il y aura un train sur cinq sur la ligne vers Nice et aucun pour la Vallée du Rhône. Les lycéens devraient aussi poursuivre les blocages d'établissements et les manifestations, comme hier, où le rectorat notait des « perturbations » dans vingt lycées. Plusieurs centaines de lycéens ont manifesté hier midi dans le centre-ville, tandis que des personnels de l'éducation se sont retrouvés hier soir aux Réformés. Enfin à Aix, la faculté de Lettres est entrée en grève hier.