un syndicat de police dénonce de faux chiffres

— 

Le syndicat de police Unité SGP Police, majoritaire chez les gardiens de la paix, a accusé hier la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de « travestir » la réalité du nombre de manifestants. Une nouvelle fois, les chiffres avancés hier par les syndicats (230 000) et par la police (24 000) faisaient état d'un écart de jugement de 1 à 10. « Alors que la mobilisation s'amplifie, la DDSP s'épuise à dévaloriser le nombre de manifestants », estime le syndicat policier. « Ce procédé comptable qui confond les limites entre politique et service public est inacceptable. A force d'oublier que le rôle de la police nationale est de livrer des estimations pertinentes à l'appui d'un constat réel, ce sont les services de police que l'ont fini par ridiculiser », estime l'Unité SGP Police, qui « condamne de telles méthodes ».L.B.