Les éboueurs appellent la police

©2006 20 minutes

— 

Les agents de la propreté à la Communauté urbaine de Marseille (Cum) ont cessé le travail toute la journée d'hier, suite à l'agression de sept des leurs à Noailles (1er) dans la nuit de mardi à mercredi

L'altercation a eu lieu quand une benne à ordures a accroché, en reculant, une voiture mal garée

Furieux, le propriétaire de la voiture a agressé les agents avec une batte de base-ball

La situation s'est envenimée et les fonctionnaires se sont trouvés confrontés à une dizaine d'individus avant que la police n'intervienne

Au bout d'une journée de négociation, la Cum et la police nationale ont mis en place hier un système de protection dans le 1er arrondissement

Les éboueurs devraient être équipés de téléphones portables reliés directement à une patrouille de police

Le travail devait reprendre hier soir

Une autre réunion aura lieu demain pour fixer des mesures à long terme

« Il n'y a pas de remède miracle, estime Patrick Couton (Unsa)

Mais cela peut aider quand la situation dérape

» Les syndicats, la mairie et la Cum s'accordent pour dire que les agressions contre les fonctionnaires sont de plus en plus nombreuses

« C'est un climat social global qui se dégrade, estime Patrick Rué (FO)

Et les déclarations des élus sur les cantonniers feignants n'arrangent rien

» Frédéric Legrand

école Après des agressions d'employées municipales dans les cantines, la mairie envisage des actions de sensibilisation auprès des écoles et des fédérations de parents d'élèves.