Un gendarme accusé d'homicide sur un fugitif aux assises

— 

En 2008, les proches avaient dénoncé le non-lieu, cassé depuis par la cour d'appel.
En 2008, les proches avaient dénoncé le non-lieu, cassé depuis par la cour d'appel. — C. ALMINANA / AFP

Le procès du gendarme accusé d'avoir mortellement blessé en 2008 un homme appartenant à la communauté des gens du voyage de Brignoles s'ouvre aujourd'hui devant la cour d'assises du Var. Joseph Guerdner, 27 ans, avait été placé en garde à vue à la brigade de recherches de Draguignan le 23 mai 2008 dans une affaire d'agression à main armé et d'enlèvement. Lors de son audition, le maréchal des logis-chef Christophe Mochal l'avait autorisé à fumer une cigarette dans un couloir. Joseph Guerdner s'était échappé en sautant d'une fenêtre. Le gendarme, affirmant avoir voulu viser les jambes, avait tiré à sept reprises, l'atteignant trois fois. L'annonce de sa mort avait suscité des manifestations à Brignoles et Draguignan, émaillées de violents affrontements.