Maternelle: inquiétudes levées pour les néo-écoliers à Marseille

EDUCATION Mais le nombre d'élèves par classe de maternelle risque d'être augmenté...

Laurent Berneron

— 

Les enfants de trois ans vont pouvoir être accueillis dans l'académie d'Aix-Marseille.
Les enfants de trois ans vont pouvoir être accueillis dans l'académie d'Aix-Marseille. — J.-S. EVRARD / SIPA

Parmi plus de 500.000 élèves de l'académie d'Aix-Marseille qui reprennent le chemin des cours ce jeudi, certains ont failli ne pas trouver leur banc d'école. Avant les vacances, «plusieurs milliers d'enfants nés en 2007, qui n'ont pas encore trois ans mais les auront d'ici la fin de l'année n'étaient pas inscrits», rapporte Marie-Christine Contreras, de Fcpe13, principale organisation de parents d'élèves.

Alertée, l'inspection académique a traité les situations «au cas par cas». Le recteur Jean-Paul de Gaudemar, qui effectue ce jeudi la tournée des établissements, a indiqué qu'il n'y avait pas «d'inquiètudes particulières» à avoir sur la question. «Cela a été tendu, comme dans certaines écoles marseillaises où il y a un manque de places, mais il faut saluer la réponse de l'inspection académique», estime Marie-Christine Contreras, qui dit rester «vigilante» et appelle les parents «à signaler toute difficulté».

Davantage d'élèves par classe

Du coté de la Peep 13, autre organisation de parents d'élèves, on souligne que « l'an dernier des enfants de trois ans n'avaient pu être inscrits, parce que des enfants de deux ans avaient pris leur place », note sa présidente Cécile Vigne. Les règles d'accueil dans le cycle «préélementaire» sont désormais claires. Seuls les enfants scolarisés dans les zones d'éducation prioritaire (ZEP) pourront l'être dès l'âge de deux ans, tandis que partout ailleurs les enfants du dernier trimestre 2007 seront inscrits «en fonction des places disponibles».

Les parents d'élèves soulignent une contrepartie évidente: le nombre d'élèves par classe de maternelle devra être gonflé. «Depuis quelques années, on observe des sureffectifs, en raison de la baisse constante de moyens», déplore la responsable de la Fcpe13.