Un premier policier mis en examen

— 

Un brigadier-chef affecté a été mis en examen hier dans le cadre d'une opération « mains propres » au sein de la police, a-t-on appris de sources concordantes. Interpellé mardi, ce fonctionnaire de 43 ans a été mis en examen pour « délit d'accès frauduleux à un système informatique », a indiqué le procureur de la République à Marseille, Jacques Dallest. Il n'y a « pas de faits de corruption avérés pour l'instant » a précisé le procureur.
D'autres mises en examen devraient intervenir ultérieurement, selon Jacques Dallest. Au moins six des sept policiers entendus depuis mardi devraient être concernés, selon une source proche de l'enquête. Le juge Philippe Dorcet avait lancé en février une enquête sur les liens entretenus avec certains policiers par le clan des frères Campanella, démantelé en juin. Plusieurs gardiens étaient notamment suspectés de consulter des fichiers informatiques pour le compte de ces malfaiteurs et d'identifier les véhicules chargés de les pister.