marche silencieuse à marseille

— 

Plusieurs centaines de personnes ont participé hier après midi à une marche silencieuse dans les rues de Marseille en mémoire des victimes du crash de la Yemenia et pour réclamer la vérité sur l'accident. Les raisons du crash de ce vol survenu il y a un an entre Sanaa et Moroni ne sont toujours pas connues. Le cortège, composé de nombreux enfants, a défilé de la porte d'Aix jusqu'à l'hôtel de ville, derrière une banderole où il était écrit : « Pour notre dignité, nous voulons la vérité ». De leur côté, les autorités françaises ont demandé hier au gouvernement comorien la publication « sans délai » du rapport d'enquête intermédiaire. Les boîtes noires de l'appareil ont été repêchées fin août 2009. Début septembre, la commission comorienne chargée des investigations avec l'aide du bureau d'enquêtes de d'analyses (BEA) avaient annoncé que les données étaient exploitables. Deux juges français en charge de l'enquête pénale ont nommé des experts qui doivent rendre un rapport d'étape en septembre.