Le travail n'est pas toujours la santé

amandine rancoule

— 

Un taux d'accidents du travail élevé dans la région Paca-Corse par rapport au niveau national (+ 4 pour mille). Selon une étude sur la santé, la sécurité et les conditions de travail présentée hier par l'observatoire régional de la santé (ORS), 57 000 accidents du travail ont été enregistrés en 2008 sur 1,4 million de salariés. En cause : une grande représentation dans la région des secteurs professionnels vecteurs d'accidents, comme celui du bâtiment.

« 90 % des cancers liés à l'amiante »
A contrario, le taux de maladies professionnelles indemnisées est inférieur à celui observé au niveau national (181,5 contre 240,7 pour 100 000 salariés). Un écart notamment dû à des pratiques régionales de sous déclaration. Sur les 12 000 maladies professionnelles reconnues entre 2005 et 2008 en Paca, dont 50 % dans le département, 5 % sont des cancers. Selon l'ORS, entre 4 et 8 % des cancers en France seraient d'origine professionnelle. « On ne fait pas de recherche systématique des origines de cette maladie et il y a un manque de traçabilité, d'où le faible taux, déplore Pierre Verger, le directeur adjoint de l'ORS. On sait que, dans la région, 90 % des cancers sont liés à l'inhalation d'amiante. » Les taux les plus élevés se retrouvent dans les zones d'emploi de Fos, de la Ciotat, de Toulon et de l'Etang de Berre où résident les activités de pétrochimie, industrie navale, etc. « La plupart de ces activités sont arrêtées mais on mesure encore les effets de l'exposition à l'amiante presque quarante ans après », précise le directeur adjoint. Ces types d'activités entraînent aussi des cancers liés au benzène, aux rayonnements ionisants, aux goudrons de houille et aux poussières de bois. L'étude présentée hier devrait permettre d'élaborer un nouveau plan régional de santé au travail sur les quatre années à venir.