tout marseille s'est jeté à l'eau

laurent berneron

— 

Les plages, comme ici celle des Catalans (7e), ont été prises d'assaut hier.
Les plages, comme ici celle des Catalans (7e), ont été prises d'assaut hier. — P. MAGNIEN / 20 MINUTES

Parole de Marseillais, il fait toujours beau dans la cité phocéenne. Si la saison estivale démarre sur le papier au début du mois de juin, c'est le soleil généreux de ce week-end dernier qui a véritablement marqué l'entrée dans l'été. Corollaire logique, criée du fond du cœur par une petite fille venue faire trempette aux Catalans (7e) : « Y a trop de monde ! »

« On viendra le matin »
Sur la plage la plus accessible du centre-ville, les derniers mètres carrés de sable fin inoccupés étaient vite pris d'assaut hier. « Je n'en peux plus, c'est surpeuplé, les enfants n'arrêtent pas de crier », lâche Vérane, vaincue dans son élan de tranquillité dominicale. Philippe et sa compagne, qui remettent aussi leurs tongs avant de quitter la horde de bronzés, ont trouvé la parade : « On viendra le matin, comme les mamies. » A la Pointe-Rouge (8e), la plage était aussi noire de monde, comme au Prophète (7e), où l'on prenait garde de s'installer loin des volleyeurs frappant comme des sourds dans leur ballon. Dans la rade où les voiliers se régalaient d'une jolie brise, les embarcations à moteur ont fui la foule pour un mouillage sur les îles du Frioul. Ils ont dû rester dans leur bateau, invasion de méduses oblige. Bref, c'est l'été et ça va durer. Météo France annonce le plein de soleil pour la semaine.

pollution

La chaleur a déclenché la formation d'ozone ce week-end, conduisant les autorités à réduire les limitations de vitesse. Aujourd'hui, de nouveaux pics d'ozone pourraient être atteints.