Escroquerie immobilière découverte

— 

Mis en examen pour blanchiment, escroquerie en bande organisée et faux et usage de faux. Deux couples soupçonnés d'avoir monté un laboratoire de faux papiers pour des escroqueries immobilières ont été présentés hier après-midi à un juge du tribunal de Grasse. Les deux hommes ont été incarcérés et les deux femmes remises en liberté sous contrôle judiciaire. L'enquête, en cours depuis près d'un an, a démonté le mécanisme des escroqueries effectuées sur la Côte d'Azur et dans toute la France, pour un montant de plusieurs millions d'euros. Les escrocs présumés achetaient des villas avec de fausses identités et se les revendaient entre eux en payant une partie en liquide, une autre avec des crédits frauduleux. Les fonds ainsi récoltés partaient à l'étranger. Le laboratoire qui leur a servi à se créer plus de 80 identités a été découvert à Cannes. Une centaine de fausses cartes de crédit y a également été retrouvée.