La calanque des Pierres tombées est fermée après l'éboulement mortel

©2006 20 minutes

— 

Un arrêté municipal a interdit au public, hier, la calanque dite des « Pierres tombées » à Sugiton où un éboulement a tué dimanche un promeneur de 35 ans

Un expert « a déterminé que la roche présentait toujours un caractère d'instabilité »

Selon Philippe Berger, adjoint UMP à la Protection civile, l'éboulis s'explique par « l'érosion, les embruns, la surfréquentation et la qualité de la pierre, du calcaire »

La calanque de Sugiton, voisine, reste ouverte